forum galeries










{L_DMI_NEWSLT] Goodies Calendar L_DMI_DOSSIER encore plus de liens sur DMI



L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Discutez ici de la Walt Disney Company et de ses filiales.
En ligne

Messagepar Scrooge » Mer 20 Avr 2011 12:18

Dernier message de la page précédente :
Et comme je l'ai mis dans le sujet Disney Channel, la chaine est maintenant diffusée dans l'offre de base des box triple ou double play SFR en france

$croogy
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24924
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris



Publicité
 

Messagepar tinkerbell7 » Ven 22 Avr 2011 09:57

Le président de Walt Disney France a accordé une interview au magazine Le film français. Il revient sur le lancement de la première vidéothèque Numérique accessible sur Freebox TV depuis mardi.

Avec son offre de téléchargement définitif, Disney Channel espère élargir son public potentiel : la France sert de territoire de test au studio face aux évolutions du marché. Très avancé en matière d’équipement internet et de qualité de connexion, le territoire français est un terreau propice à cette nouvelle politique digitale globale : « C’est ce qui nous a poussés à nous lancer, et nous avons trouvé un partenaire solide, Free, qui nous accompagne » a commenté Jean François Camilleri, président de Walt Disney France.

D’un nouveau genre, les vidéothèques numériques de Disneytek et abctek offrent la possibilité aux freenautes de se constituer leur propre vidéothèque, une collection de films que l’on pourra visionner sur des supports variés, ordinateur, console de jeux, mobile ou tablette, grâce à une clé numérique.

Disneytek et abc tek des prototypes qui mériteraient quelques améliorations

Avant de revenir sur les éventuelles difficultés rencontrées pour l’acquisition d’une série ou d’un long métrage, Le film français indique que le prix des offres est de la compétence de Free : « Le prix des offres sera décidé par Free. On devine que les objectifs de cette nouvelle politique sont à la fois d’offrir un nouveau pare-feu contre le piratage et lutter contre l’essoufflement des ventes de DVD. Tout en s’adaptant à la demande d’un consommateur de plus en plus nomade.» Une baisse des tarifs serait donc appréciée.

L’initiative est honorable, le catalogue audiovisuel est attractif mais les tarifs peuvent être jugés onéreux. Au-delà de ce premier désagrément, le système de téléchargement n’est pas évident. Outre la sélection du format vidéo et le choix de la langue, il faut attendre la réception du code de téléchargement de votre film dans votre boite email afin de pouvoir le visionner sur votre ordinateur ou sur un autre support.

Et là, cela se gâte, pour éviter le piratage, les films sont uniquement visibles avec le player DivX. Il faut donc installer le logiciel, se créer un compte et le confirmer… En plus, à chaque lecture du film, vous devez bénéficier d’une connexion internet puisqu’il faut s’authentifier à chaque lecture.

Le système mériterait d’être simplifié. Etant donné que cette vidéothèque est un prototype, Disney et Free devront revoir leur copie pour rendre ce nouveau service encore plus attractif.
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Messagepar tinkerbell7 » Mar 17 Mai 2011 09:07

JO-2014 et 2016: Disney possible sponsor du CIO

NEW YORK - Disney pourrait devenir un parraineur du Comité international olympique (CIO) si les droits TV des jeux Olympiques 2014 et 2016 étaient accordés aux Etats-Unis au groupe de médias ESPN-ABC, qui appartient à la compagnie Disney, indiquait lundi le Sports Business Journal.

Pour séduire le CIO et l'inciter à choisir le mois prochain ABC et ESPN comme diffuseur aux Etats-Unis des JO d'hiver 2014 à Sotchi (Russie) et des JO d'été 2016 à Rio de Janeiro (Brésil), Disney propose de devenir un parraineur de top niveau avec la perspective d'unir dans des campagnes marketing le célèbre Mickey Mouse et les non moins célèbres anneaux olympiques, ce qui pourrait servir au CIO pour toucher une jeune audience.

Disney n'a pas commenté mais son président avait indiqué la semaine dernière: "ESPN va assurément examiner sérieusement les (droits TV des) JO."

Une telle offre liant le choix d'un diffuseur américain à l'apport d'un parrainage de la part de sa maison-mère ne serait pas une première.

La compagnie General Electric, qui détient le groupe NBC, était ainsi devenue parraineur du CIO à hauteur de 200 millions de dollars quand l'institution olympique avait accordé en 2003 à NBC les droits TV aux USA des JO-2010 à Vancouver (hiver) et des prochains JO-2012 à Londres (été) pour un montant de 2 milliards de dollars (1,71 milliard d'euros à l'époque).

Comme ABC-ESPN, NBC entend faire des offres pour les JO-2014 et 2016, les 6-7 juin à Lausanne, en Suisse, au siège du CIO.

Par AFP
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Messagepar tinkerbell7 » Ven 3 Juin 2011 07:15

Disney prépare une refonte de son site, avec vidéo à la demande et du social

Le groupe de médias américain Disney se prépare à relancer son site internet Disney.com, où il envisage d'inclure à la fois un service de vidéo à la demande et une composante "sociale", a annoncé jeudi son directeur général Robert Iger.

"Disney.com est en train d'être reconstruit", a déclaré M. Iger, intervenant au dernier jour de la conférence D9 organisée par le site d'informations All Things Digital à Rancho Palos Verdes (Californie, ouest des Etats-Unis).

Le site doit être "une destination pour tout ce qui est Disney", y compris des jeux et de la vidéo, a ajouté M. Iger, qui prévoit que "ce sera monétisé de plusieurs façons", avec de la publicité, des micro-paiements et des formules d'abonnement.

M. Iger a concédé qu'il risquait ainsi de concurrencer d'autres canaux de distribution numérique auxquels participe Disney, dont le loueur Netflix et le site de vidéos Hulu - mais sans juger cela rédhibitoire.

"Nous ne voulons pas avoir un seul moyen de distribution", a-t-il dit.

Le patron de Disney, qui a précisé que le nouveau site devrait voir le jour "d'ici un an", a fait valoir qu'il permettrait de consolider l'identité du groupe, qui, outre les films et les parcs de jeux Disney, contrôle aussi les chaînes de télévision généralistes ABC et sportives ESPN, entre autres.

"Quand on pense à Disney, il y a de multiples aspects (...), il faut qu'on rassemble tout au même endroit", a-t-il dit.

Enfin, il a indiqué que le groupe californien, qui a acheté en début d'année un réseau social pour enfants, TogetherVille, envisageait de renforcer sa présence sur le segment social.

"Nous avons Club Penguin (ndlr: qui permet d'adopter des animaux domestiques virtuels et de converser en ligne avec des amis), nous pouvons aller bien plus loin", a-t-il dit, "nous pensons qu'il y a des opportunités pour faire un site social pour enfants".

Mais "nous en sommes à la phase de la réflexion", a-t-il précisé, assurant qu'un réseau social Disney "n'est pas imminent". "Il y a certaines caractéristiques de la marque que nous devons respecter", a conclu M. Iger.

source : stratégie
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Messagepar JP » Sam 4 Juin 2011 11:22

Purée ben les web designers qui vont refaire ce site vont être tranquille financièrement pour un moment...

Sinon ils veulent toujours pas relancer un jeu en ligne du style Virtual Magic Kingdom??? :bizare:
Animateur de Disney Magic Interactive

Image

Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Avatar de l’utilisateur
JP
Animateur
Animateur
 
Messages: 9636
Inscription: Mar 1 Mai 2007 10:07
Localisation: Genève

Re:

Messagepar tinkerbell7 » Mar 25 Oct 2011 11:31

tinkerbell7 a écrit:Le président de Walt Disney France a accordé une interview au magazine Le film français. Il revient sur le lancement de la première vidéothèque Numérique accessible sur Freebox TV depuis mardi.

Avec son offre de téléchargement définitif, Disney Channel espère élargir son public potentiel : la France sert de territoire de test au studio face aux évolutions du marché. Très avancé en matière d’équipement internet et de qualité de connexion, le territoire français est un terreau propice à cette nouvelle politique digitale globale : « C’est ce qui nous a poussés à nous lancer, et nous avons trouvé un partenaire solide, Free, qui nous accompagne » a commenté Jean François Camilleri, président de Walt Disney France.

D’un nouveau genre, les vidéothèques numériques de Disneytek et abctek offrent la possibilité aux freenautes de se constituer leur propre vidéothèque, une collection de films que l’on pourra visionner sur des supports variés, ordinateur, console de jeux, mobile ou tablette, grâce à une clé numérique.

Disneytek et abc tek des prototypes qui mériteraient quelques améliorations

Avant de revenir sur les éventuelles difficultés rencontrées pour l’acquisition d’une série ou d’un long métrage, Le film français indique que le prix des offres est de la compétence de Free : « Le prix des offres sera décidé par Free. On devine que les objectifs de cette nouvelle politique sont à la fois d’offrir un nouveau pare-feu contre le piratage et lutter contre l’essoufflement des ventes de DVD. Tout en s’adaptant à la demande d’un consommateur de plus en plus nomade.» Une baisse des tarifs serait donc appréciée.

L’initiative est honorable, le catalogue audiovisuel est attractif mais les tarifs peuvent être jugés onéreux. Au-delà de ce premier désagrément, le système de téléchargement n’est pas évident. Outre la sélection du format vidéo et le choix de la langue, il faut attendre la réception du code de téléchargement de votre film dans votre boite email afin de pouvoir le visionner sur votre ordinateur ou sur un autre support.

Et là, cela se gâte, pour éviter le piratage, les films sont uniquement visibles avec le player DivX. Il faut donc installer le logiciel, se créer un compte et le confirmer… En plus, à chaque lecture du film, vous devez bénéficier d’une connexion internet puisqu’il faut s’authentifier à chaque lecture.

Le système mériterait d’être simplifié. Etant donné que cette vidéothèque est un prototype, Disney et Free devront revoir leur copie pour rendre ce nouveau service encore plus attractif.



Disney sous l’oeil du gendarme de l’audiovisuel

Le gendarme de l’audiovisuel (CSA) serait tenter de faire contribuer le groupe américain Disney au financement de la création française et, surtout, de le soumettre à des quotas de diffusion. Le régulateur scrute de près les services de téléchargement Disneytek et ABCtek lancés depuis quelques mois sur la Freebox (chaînes 28 et 45) du fournisseur d’accès à Internet (FAI) Free et devraient arriver prochainement chez les autres FAI.

Disney propose non seulement d’acquérir des épisodes de séries télévisées ou des films (en remplacement du DVD physique) mais aussi de les stocker à distance et de pouvoir les visionner à la demande sur différents types d’appareils connectés (tablettes, PC, consoles de jeux…). Le CSA estime que ce type d’offre pourrait entrer dans la catégorie des services multimédias à la demande (SMAD), soumis à des taxes et des quotas depuis un décret publié fin 2010.

En effet, dans ce cadre, la loi prévoit une participation financière des plateformes obligatoire et progressive sur 3 ans. Les services à la demande doivent investir une part de leurs revenus dans le développement de la production d’œuvres européennes et dans celui de la production d’œuvres d’expression originale française. Ce financement ne prend effet que lorsque le chiffre d’affaires annuel net générés par les services multimédias est supérieur à 10 millions d’euros. Disney a donc un peu de temps devant lui.

La diffusion de quota de films français et européens à la demande est plus problématique pour la société américaine, car elle possède peu de contenus de ce genre. « Nous avons eu plusieurs discussions sur ce sujet avec le CSA. Nous sommes en contact permanent avec eux », explique Disney France.

Pour le régulateur, l’affaire Disney est un moyen de montrer qu’il peut imposer ses vues à des acteurs américains. Apple avec l’AppleTV, Amazon Instant Video ou, encore, Netflix veulent proposer des services à la demande (location) sur des téléviseurs connectés à Internet hors de toute régulation.


Source : L'Express
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

En ligne

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar Scrooge » Mer 26 Oct 2011 17:33

Pfff ils trouveront bien un autre système par internet si tu t'abonnes à l'étranger tu n'as pas besoin des régles françaises... Et si c'ets si penible on continuera de regarder à l'étranger en utilisant un modificateur de proxy faisant croire qu'on est en amérique et puis voilà

$croogy
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24924
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Sam 29 Oct 2011 08:37

Le groupe de médias américain Disney a annoncé jeudi 27 octobre le lancement début 2012 d’une chaîne de télévision gratuite labellisée Disney en Russie.

Cela faisait plusieurs années que Disney voulait lancer une chaîne de télévision grand public en Russie. Disney dispose déjà d’une chaîne câblée dans le pays, mais le câble y est relativement peu développé. “Nous sommes très heureux (…) que Disney apporte du divertissement familial de haute qualité à tous les foyers de Russie”, a souligné la directrice générale de Disney en Russie, Marina Jigalova-Ozkan, citée dans un communiqué.

Disney estime que dès le lancement, sa chaîne sera accessible à 40 millions de foyers, soit 75% de l’audience mesurée dans le pays, dans les grandes régions urbaines aussi bien que dans des zones plus reculées ou rurales. La chaîne devrait offrir à la fois des programmes signés Disney et des programmes originaux russes. Disney a précisé que l’opération restait soumise à des conditions réglementaires.

Source : teleobs.com avec AFP
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Lun 31 Oct 2011 16:55

Amazon.com a annoncé lundi la signature d'un accord de licence avec le groupe Disney-ABC Television lui permettant de diffuser des contenus issus des catalogues d'ABC Studios, Disney Channel, ABC Family et Marvel.

L'accord va venir accroître le service de vidéo à la demande (VoD) qu'il réserve à ses abonnées 'premium' de plus de 800 titres, notamment d'épisodes des récentes séries à succès 'Grey's Anatomy' et 'Lost'.

Il concerne aussi les séries animées 'Spider-Man' et 'X-Men Evolution'.

Amazon compte proposer 13.000 titres dans le cadre de son offre.


Source : L'Express
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Lun 7 Nov 2011 11:20

Disney s'allie à YouTube pour diffuser des vidéos

Le groupe américain Disney, confronté à une érosion accélérée de l’audience de son site, s’apprête à annoncer une alliance avec YouTube (groupe Google) pour redonner goût aux enfants de visionner ses vidéos en ligne, affirme lundi le quotidien New York Times.

"Il est pour nous impératif d’aller là où est notre audience", a reconnu James Pitaro, co-président de Disney Interactive, cité par le journal.

Site pas assez attractif

Disney reconnaît ainsi que son site n’est pas assez attractif pour les enfants, note le New York Times, qui relève que la division internet du groupe californien a perdu plus de 300 millions de dollars en cumulé sur un an. Selon ComScore, cité par le journal, le nombre de visiteurs uniques sur le site Disney.com est tombé de 17,9 millions en juin à 12,7 millions en septembre.

Dans un premier temps, Disney et YouTube vont investir entre 10 et 15 millions de dollars pour co-produire des séries qui seront mises en ligne sur un site aux couleurs des deux partenaires, accessible tant à travers Disney.com que YouTube.

Les modalités précises de l’accord doivent être dévoilées dans la journée, ajoute le journal, sur son site internet.



Source : Tribune de Genève
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Lun 7 Nov 2011 15:50

Disney Interactive a confirmé aujourd'hui la création d'une alliance avec YouTube, le service de partage de vidéos de Google, dans le domaine du divertissement familial.

Les deux groupes comptent s'associer pour mettre en ligne de premières vidéos sur Disney.com et YouTube à partir de début 2012.

Disney explique que le projet s'inscrit dans le cadre de la refonte de son site Internet, prévue à l'automne 2012. D'après lui, le partenariat avec YouTube jouera un 'rôle crucial' dans la nouvelle plateforme.
Disney explique qu'il compte profiter de l'audience de 800 millions.


Source : L'Express
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Mar 8 Nov 2011 08:12

Voilà d'autres précisions sur cet accord entre Disney et Youtube... En effet, le contrat inclut également du contenu original.

Ainsi, si Disney proposera bel et bien sur Youtube des programmes actuels déjà produits, les deux firmes devraient prochainement mettre en changer une série des vidéos co-brandées, rapporte le Times. Le contrat tournerait autour d'une somme située entre 10 et 15 millions de dollars, une somme relativement faible en apparence compte tenu du poids des deux firmes, mais qui n'enlève cependant rien aux enjeux.

L'objectif de ce partenariat serait, comme on s'en doute, de servir les intérêts des deux entreprises. D'un côté, Disney, qui travaille actuellement sur la refonte de son site Web en vue d'une réouverture en automne 2012, désire s'appuyer sur la popularité de Youtube auprès des jeunes pour l'intégrer sur Disney.com et lui donner �� un rôle crucial sur la prochaine génération de la plateforme » a expliqué Jimmy Pitaro, le co-président de Disney Interactive.

De l'autre côté, Youtube chercherait à se crédibiliser auprès des parents en proposant du contenu lié à une marque historique. La démarche de proposer du contenu exclusif sur une chaîne « premium » va également dans la direction prise par la plateforme depuis plusieurs mois : cette dernière cherche ni plus ni moins à concurrencer la télévision traditionnelle en donnant de l'inédit aux internautes… et, forcément, à attirer les annonceurs par la même occasion.

Robert Kyncl, le responsable partenariat de Youtube, a néanmoins insisté sur le fait que l'association entre la plateforme et Disney ne devait pas être assimilée à un contrat de production, et que Youtube resterait un « distributeur neutre ». Le contrat stipule néanmoins que Disney produira prochainement une websérie destinée à Youtube, basée sur l'application smartphone pour enfants Where is my water? qui met en scène un crocodile. A termes, 8 webséries devraient être proposées en exclusivité par Disney sur Youtube. Les revenus publicitaires seront partagés entre les deux entreprises, selon des termes inconnus.


Source : clubic
Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

Re: L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Messagepar tinkerbell7 » Mer 9 Nov 2011 07:15

tinkerbell7 a écrit:Le groupe de médias américain Disney a annoncé jeudi 27 octobre le lancement début 2012 d’une chaîne de télévision gratuite labellisée Disney en Russie.

Cela faisait plusieurs années que Disney voulait lancer une chaîne de télévision grand public en Russie. Disney dispose déjà d’une chaîne câblée dans le pays, mais le câble y est relativement peu développé. “Nous sommes très heureux (…) que Disney apporte du divertissement familial de haute qualité à tous les foyers de Russie”, a souligné la directrice générale de Disney en Russie, Marina Jigalova-Ozkan, citée dans un communiqué.

Disney estime que dès le lancement, sa chaîne sera accessible à 40 millions de foyers, soit 75% de l’audience mesurée dans le pays, dans les grandes régions urbaines aussi bien que dans des zones plus reculées ou rurales. La chaîne devrait offrir à la fois des programmes signés Disney et des programmes originaux russes. Disney a précisé que l’opération restait soumise à des conditions réglementaires.

Source : teleobs.com avec AFP


Le premier film diffusé sur cette chaîne russe sera Prince of Persia et voilà les premières images de cette nouvelle chaîne Disney en Russie avec un joli générique automnale, c'est Leonid Parfenov qui est devenu le nouvel hôte de «monde magique de Disney»

Animatrice de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez un administrateur ou un moderateur
Naminamina
Hey les amis ! Gardez bien les mains et les bras à l'intérieur du wagonnet...
Avatar de l’utilisateur
tinkerbell7
Animatrice Principale
Animatrice Principale
 
Messages: 43492
Images: 13
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 17:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les sociétés Disney

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité