forum galeries










{L_DMI_NEWSLT] Goodies Calendar L_DMI_DOSSIER encore plus de liens sur DMI



L'enjeu des nouveaux modes de diffusion pour Disney

Discutez ici de la Walt Disney Company et de ses filiales.

Messagepar Scrooge » Jeu 20 Oct 2005 07:39

L'article suivant reprend les informations parues sur différents médias (et différents posts ici), et sont commenté par la société Disney. Cela permet de nous donner un nouvel angle de vue sur les objectifs de la compagnie, ainsi qu'une idée de la cohérence de l'ensemble des actions. En effet, prises isolément, on voit que Disney tape de tous les cotés... Ce n'est pas si innocent, et cela provient d'une politique globale exposée ici:

19 octobre 2005
Disney se met à l’ère numérique

Philippe Laco, président de The Walt Disney Company en France, évoque les enjeux du numérique, d’Internet et de la mobilité pour Disney.

En quoi les technologies numériques modifient-elles le business de Disney ?

Bob Iger, notre nouveau CEO, a placé la créativité et la technologie au centre de la stratégie de Disney pour les années à venir. Il est clair que le numérique va faire évoluer la vitesse de propagation des nouveaux contenus ainsi que leur format spécifique. La décision récente de mettre à disposition les nouveaux épisodes de nos séries phares comme « Desperate Housewives » ou « Lost » sur I-tunes le lendemain de leur diffusion sur ABC montre une volonté d’expérimenter des nouveaux modes de consommation.

Le numérique a-t-il un impact sur le contenu ? Sur la créativité des produits Disney ?
Nos contenus s’adaptent aussi pour mieux exploiter les innovations technologiques. Notre prochain long-métrage d’animation qui est notre premier film 100% CGI (computer generated image) sera le premier film a être diffusé aux États-unis avec un procédé 3D numérique révolutionnaire. Cette démarche utilise la technologie pour donner davantage de valeur ajoutée à l’expérience du cinéma en salle. Nous nous efforçons ainsi de traiter chaque propriété révolutionnaire comme une véritable expérience multimédia. Nos films et séries TV seront désormais produits avec des épisodes spéciaux à diffuser sur mobile (« mobisodes »).

Quelles sont les nouvelles sources de diversification liées au numérique ? Notamment en termes de services et produits sur Internet et de licences sur téléphones mobiles ?
Sur l’activité Internet, nous avons lancé une initiative sur le jeu en ligne avec le produit « Toon Town » qui a été lancé en France il y a quelque mois. Nous examinons aussi les possibilités d’accord VoD même si ce marché reste encore assez limité. L’émergence très rapide de l’offre « triple play » sur ADSL en France est un phénomène assez remarquable par rapport à ce qui se passe dans d’autres pays. En ce qui concerne le mobile, nous investissons lourdement sur le développement de nos contenus pour toutes nos marques. Le jeu sur mobile commence à se développer assez fortement et offre des perspectives très intéressantes.

Quelle est la fréquentation des sites Disney ? Y a-t-il des opérations marketing spécifiques sur Internet ?
Internet est clairement un moyen privilégié de communication et d’interaction avec nos consommateurs. Avec 14,3 millions de pages vues sur notre portail disney.fr et l’ensemble des sites associés, nous sommes l’un des premiers sites français. Nous allons utiliser ce média de façon intensive pour la sortie des nos deux grands films de fin d'année : « Chicken Little » (le 7 décembre) et « Le Monde de Narnia» (le 21 décembre). Aux États-unis, l’audience Internet de l’ensemble de nos sites nous place dans le top ten du web américain. Au niveau mondial, nous gérons nos 44 sites de façon centralisée par le biais d’une division spécialisée (Walt Disney Internet Group) qui regroupe l’ensemble de nos activités de sites gratuits, payants ainsi que notre activité mobile.

Que permet Internet en termes de distribution et de CRM ?
Nous intégrons Internet dans l’ensemble de notre stratégie de communication sur les sorties de nouveaux produits mais il est aussi un élément de fidélisation avec, par exemple, la très grande popularité des chaînes télé du groupe (Disney Channel et Jetix). Un autre enjeu de notre stratégie Internet est la distribution directe de nos produits avec, par exemple, la vente en ligne de séjours pour le parc sur disneylandparis.com ou une activité d’e-commerce aux US (disneydirect.com).

Disney a annoncé son intention de devenir MVNO d’ici 2006. Où en est-on ?
L’offre Disney Mobile va être lancée courant 2006 en partenariat avec Sprint. Sprint fournira l’accès à son réseau. Disney s’occupera du reste (marketing, distribution, service clients, gestion du contenu…). Un accord semblable a aussi été conclu pour ESPN.

Quels sont les services et les résultats escomptés ? Quelle peut être la valeur ajoutée de Disney comme opérateur mobile ?
L’offre Disney s’adresse principalement aux enfants et aux familles mais tentera aussi de séduire les Disney fans/adultes qui raffolent de l’univers Disney. Deux systèmes cohabiteront – une offre prépayée spécifique destinée aux enfants – et un pack famille post-famille – qui privilégiera le contact entre les différents membres d’une famille. Le contenu sur le mobile sera régulièrement rafraîchi et sera personnalisable en fonction des préférences de l’utilisateur et de l’actualité du moment.

Disney se lance dans les lecteurs MP3 pour enfants : comment comptez-vous acquérir une légitimité sur ce créneau ?
Nous avons lancé une activité « consumer electronics » visant à proposer des produits électroniques grand public tels que TV, PC, lecteur DVD et lecteur MP3. Il s’agit d’une activité sous licence mais Disney est fortement impliqué avec ses partenaires dans le développement, la conception et la commercialisation des produits. Ces produits connaissent un fort succès aux États-unis et nous anticipons d’excellentes performances en Europe pour les MP3 où les produits devraient être lancés très prochainement. Les autres produits (TV, ordinateurs, lecteurs DVD) ayant déjà été lancés, avec succès.

Quel est votre positionnement par rapport à la VoD ?
La VoD va radicalement change les possibilités de diffusion de notre contenu. Dans de nombreux marchés, l’offre est en train de décoller rapidement. Elle constitue une opportunité exceptionnelle pour valoriser nos catalogues. En France, le décollage de l'offre a été plus lent que sur d’autres marchés mais semble être dynamisée par l’arrivée des offres triple-play sur ADSL même si les opérateurs ont plutôt privilégié, dans un premier temps, les chaînes classiques diffusés en flux. Le positionnement de la fenêtre VoD dans la chronologie des médias devra s'inscrire dans le contexte d'une réflexion globale sur la piraterie.

Le piratage des contenus numériques est-il un enjeu pour Disney ?

L’évolution des formats et des habitudes est aussi nécessaire pour lutter contre la piraterie. Il faut saisir l’innovation technologique pour renforcer les opportunités de distribution de notre contenu sur l’ensemble des supports. En ce sens, l’accord étendu récent avec FIOS-TV (filiale triple-play DSL) de Verizon aux USA couvre non seulement la fourniture de contenu mais contient un accord de lutte contre la piraterie qui implique fortement Verizon dans la lutte contre le piratage tout en maintenant la confidentialité des informations clients.


vu sur http://www.elenbi.com/medias/archives/2 ... _met_a.php et copié ici avant que ça ne disparaisse du site officiel

A noter que c'est le fabricant allemand MEDION qui produit les appareils electroniques grand public (tv magnetoscope etc.) pour l'Europe. Remarquez aussi que Disney observe son impact sur les disney fans ADULTES. En effet, il est extremement difficile de plaire aux enfants sur le long terme. Ils ont besoin que ça bouge, et que ça bouge de plus en plus rapidement. il y a 30 ans, Disney pouvait compter sur 2 ans pour écouler un produit dérivé. Il faut compter 3 à 6 mois maintenant. Au contraire, le marché adulte regressif est exigeant, mais beaucoup plus fidéle, ce qui permet un amortissement de stratégie à plus long terme (et de vendre plus cher car le pouvoir d'achat est plus élevé héhéhé).

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris



Publicité
 

Messagepar Filament » Jeu 20 Oct 2005 12:27

Document très interressant que tu nous proposes là.
Il nous permet de comprendre pourquoi les gnomes (pardon les enfants) on le droit à un pc tout bleu avec des oreilles, mais aussi à des téléphones.

En fait on a l'impression que Disney est en train de se dévellopper de façon horizontale (les ES me corrigeront si je dis trop de bêtises), qu'ils dévelloppent des supports numériques comme des MP3 et leurs séries diffusées sur le net, et qu'ils fournissent de quoi les lire.
Bref le loisir devient numérique et Disney l'a compris.
Vous me trouverez devant ou derrière le bar selon l'heure, "entre mes copains de routine : percolateur et pompe à bière."
Avatar de l’utilisateur
Filament
Animateur
Animateur
 
Messages: 5848
Images: 5
Inscription: Dim 22 Aoû 2004 10:18
Localisation: Yvelines

Messagepar Scrooge » Mar 8 Nov 2005 20:17

DISNEY se renforce dans les jeux pour téléphone portable avec Living Mobile

(AOF) - Walt Disney Internet Group (WDIG) a annoncé l'acquisition de Living Mobile, l'un des leaders européens du développement et de l'édition de jeux pour téléphones portables. Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de croissance de Disney sur le secteur de la téléphonie mobile et lui permet d'augmenter sa présence sur le marché des jeux pour téléphones portables.

" Notre objectif est de développer notre position parmi les leaders de l'édition de contenus pour téléphones mobiles avec un catalogue comprenant aussi bien des contenus Disney que d'autres contenus ", a déclaré Mark Handler, vice-président exécutif et directeur général de WDIG International.

Disney est entré sur le marché de la téléphonie mobile au Japon, en août 2000, par le biais d'un partenariat stratégique avec NTT DoCoMo. Fort de son expérience japonaise, Disney est désormais l'un des plus grands distributeurs de contenus pour téléphones portables dans le monde. Son catalogue de contenus inclut aujourd'hui plus de 6000 produits et services, notamment des sonneries, des jeux, des vidéos, des images et des applications, distribués dans 32 pays dans le monde grâce à des accords avec plus de 65 opérateurs et distributeurs. Disney édite également des contenus dans 20 pays en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique sous les marques Disney Mobile et Starwave Mobile.


D'après AOF et Business Wire

Sujet connexe : réseau téléphone à destinations des plus jeunes

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Messagepar Scrooge » Lun 12 Déc 2005 08:36

Choix désicif pour la WDC, il ne faut pas se tromper de train sinon on perd des parts de marché:

[center]DVD du futur: Disney choisit et Toshiba propose le mi-DVD, mi-HD-DVD[/center]

La bataille pour le standard du DVD de prochaine génération continue. Les deux technologies concurrentes, le HD-DVD développé par Toshiba et le DVD Blu-Ray développé par Sony Philips, tentent de séduire et être adoptées par le plus grand nombre de studios de cinéma. En effet, le standard qui diffusera le plus de films a de bonnes chances de devenir la référence, élément bien compris par les industriels impliqués.

[center]Image
Le DVD Blu-Ray[/center]

Chacun des deux formats revendique le soutient de plusieurs grands studios de cinéma. Le HD-DVD est ainsi soutenu par Paramount Pictures, Universal Pictures, New Line Cinéma et Warner Bros Studios. De son coté, le Blu-Ray peut compter sur les studios 20th Century Fox et Metro Goldwyn Mayer (MGM). Dernier en liste, le studio Walt Disney, opte pour la technologie Blu-Ray.

En ce qui concerne la diffusion des médias compatibles avec l'une ou l'autre technologie, Thomson annonce qu'il produira des supports pour les deux standards, bien que le groupe soit membre fondateur de l'association visant à promouvoir le disque Blu-Ray.

[center]Image
Le HD-DVD[/center]

Une autre nouveauté, cette fois-ci en faveur du HD-DVD, vient du constructeur Toshiba. L'entreprise japonaise a ainsi annoncé la production de disques enregistrables compatibles DVD et HD-DVD, facilitant la transition entre les deux technologies. Pour parvenir à cette fin, le disque produit sera double couche.

La première couche, celle la plus proche de la surface, sera du type DVD et pourra ainsi contenir un film sur une capacité de stockage de 4,7 Go. La deuxième couche sera du type HD-DVD, soit une capacité de stockage de 15 Go. L'intérêt est de graver un même film à la fois sous le format DVD et le format HD-DVD sur le même support, l'utilisateur pouvant dans un premier temps visionner son film avec son simple lecteur de DVD puis en qualité HD-DVD quand il possédera un lecteur supportant cette technologie.

Le coût de production de ces disques ne devrait pas, selon le constructeur, être plus cher que celui d'un support DVD ou HD-DVD.

Le HD-DVD permettra le stockage d'environ 15 Go de données sur un disque simple couche contre 25 Go pour le DVD Blu-Ray. A titre de comparaison, le DVD actuel ne peut stocker dans les mêmes conditions que 4,7 Go de données.


rapporté de techno science

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Messagepar billgates007fr » Lun 12 Déc 2005 12:21

Suivant d'assez près les prochains support de films je vais apporter quelques petites rectifications, l'article de techno-science date tout de même d'un an (mais c'est vrai que Google Actualité l'annonce comme étant du 10/12/05) !

- tout d'abord par rapport à la photo du Blu-Ray Disc : il ne comportera pas de cartouche de protection comme cela devait être le cas à l'origine. Ils ont développé un procédé qui permet de protéger le disque.

- ensuite au niveau des studios pertenaires d'un format : s'il y a un an le partage était à peu près équivalent entre les deux formats pour ce qui était des exclusivités, maitenant quasiment tout les studios sortiront leurs films sur support Blu-Ray Disc et quelques'uns en HD-DVD (les studios ayant annoncé une exclusivité pour le HD-DVD sortiront les films sur les deux formats).

Il semble donc qu'au niveau vidéo ce soit le Blu-Ray Disc qui ait l'avantage, en plus au printemps 2006 sortira la PS3 qui supportera le format BR Disc mais par contre pour ce qui du domaine informatique il semble que cela soit le HD DVD qui l'emporte avec notamment le soutien de Microsoft (son prochain systeme d'exploitation "windows vista" supportera le HD DVD) et d'Intel.


Donc pour l'instant c'est Wait and See et c'est de toute façon le consommateur qui tranchera !
Et vivement les support HD car le DVD a tout de même ses limites.
Avatar de l’utilisateur
billgates007fr
Modérateur émérite
Modérateur émérite
 
Messages: 1692
Inscription: Lun 20 Sep 2004 11:02
Localisation: Bordeaux

Messagepar Scrooge » Lun 12 Déc 2005 17:56

Merci beaucoup pour toutes ces précisions, billgates007fr, car c'est quand même assez nébuleux tous ces petits trafics et ces batailles qui ont des enjeux pourtant colossaux, et des retombées plus ou moins interessantes pour le consommateur selon le cas.

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Messagepar Doofy87 » Lun 12 Déc 2005 19:53

Je trouve plutôt mal vue de vouloir déjà changer de support pour tous les jeux vidéos et films car le DVD n'est, selon moi, pas encore entrée dans son âge d'or, le meilleur est à venir pour ce support, et je me rappel que l'on a eu droit TRESSSSS longtemps au VHS. Le "Compact Disc" dure lui depuis quelques temps, et je considère que la musique a trouvé le support le plus adapté à la demande. Le film ne nécessite pas autant de capacité de stockage que propose le Blue Ray Disc (de 25 à 50 GO selon le nombre de couches), à la limite le Blue Ray correspond aux coffrets, du style Star Wars, Alien, Indy, et aux jeux vidéo (et encore car la nouvelle génération propose des jeux encore sur DVD à 70 €) ... Le DVD se contente de 4.7 GO au minimum et les films sont déjà gavés de bonus, de qualité d'image, de sous titres et de différents langages. D'autant plus que ce format est plus cher à produire que le DVD et que les grands studios ne se gêneraient pas pour nous vanter ce nouveau format à tout va ! Je passe déjà une bonne partie de ma thune à "actualiser" ma vidéothèque.

Pour le moment je suis contre ce changement de format forcé par ces grandes sociétés, car il n’apporterait pas grand chose.

PS : Après avoir lu les deux messages de Picsou et de billgates007fr, je voulais rajouter une petite précision vis à vis du Blue Ray, il sera mis en avant de manière agressive (pas forcément dans le mauvais sens du terme) par Sony avec sa Playstation 3, tout comme la Playstation 2 avait réellement permis une avancée radicale du Dvd chez les particuliers. Mais cette fois je ne soutiens pas Sony dans cette démarche.
Dernière édition par Doofy87 le Mar 13 Déc 2005 02:24, édité 2 fois.
De l'amour à semer, de la paix à recolter

http://doofy87.skyblog.com
Doofy87
DisneyFan
DisneyFan
 
Messages: 219
Inscription: Mer 23 Nov 2005 18:21
Localisation: Clichy (92)

Messagepar Picsou » Mar 13 Déc 2005 00:30

Tout à fait d'accord avec Doofy, j'ai mis moi-même assez longtemps pour acheter la totalité de ma vidéothèque en DVD et l'arrivée du Blue-Ray me gênerait assez.
Surtout j'avais fini par me convaincre que c'était normal mais Doofy m'a ouvert les yeux. La qualité des films sur DVD est géniale, les jeux sortent rarement en DVD sur PC et quand c'est le cas un seul DVD suffit, comme sur console, et la musique sort encore en CD. Quel intérêt d'en faire plus?
Franchement à part pour les particuliers voulant sauvegarder leurs documents sur un seul disque pour lesquels le DVD est parfois petit (et encore avec les DVD double couche qui commencent à peine à débarquer...) je vois pas l'intérêt non plus.

Alors si je comprends bien, bientôt les films sortiront exclusivement en Blue-Ray? On sait à partir de quand?
La vie c'est comme une moumoute, certains jours elle fait illusion , et d'autres elle te ridiculise
mes vidéos de DLRP et WDW : http://rapidshare.de/users/61D03
http://www.DLRP.fr - L'actualité de DLRP en images au jour le jour
Avatar de l’utilisateur
Picsou
DisneyFan
DisneyFan
 
Messages: 543
Inscription: Mar 10 Mai 2005 13:10
Localisation: Paris

Messagepar billgates007fr » Mar 13 Déc 2005 01:27

Ben ... je suis pas trop d'accord avec vous deux, je pense que ces supports haute capacité doivent sortir et qu'il y a un réel besoin mais pas forcèment pour tout le monde c'est sur.

Je pense qu'au départ ces deux formats vont plutôt toucher les entreprises pour ce qui est de la sauvegarde de données avec les versions enregistrables et réenregistrables.

Ensuite pour ce qui est des particuliers c'est clair que cela ne va pas intéresser tout le monde, déjà pour ce qui est du domaine informatique les DVD sont largement suffisant au niveau capacité pour des besoins personnels. Par contre je pense qu'au niveau video il y a une attente au niveau du certaine clientèle cinéfile ou plutot "homecinéiste" (cool mon nouveau mot ! :foq: ) qui a un équipement. Personnelement jusqu'à il y a pas très longtemps je pensais que le DVD était largement suffisant mais il y a quelques mois je suis tombé sur la tête et j'ai investit dans un écran 42" et quelle que soit la qualité du film des fois on voit bien que l'on a atteind les limites au niveau résolution du DVD.

Mais je pense qu'il faut pas s'inquièter pour ce qui est de trouver des DVD, ils seront encore dispo pour pas mal d'année surtout quand on sait qu'il y a encore quelques K7 qui sortent.

Personnelement je ne me jéterais pas dessus que cela soit pour l'ordi ou le salon, de toute façon les prix seront surement prohibitifs au départ.
Avatar de l’utilisateur
billgates007fr
Modérateur émérite
Modérateur émérite
 
Messages: 1692
Inscription: Lun 20 Sep 2004 11:02
Localisation: Bordeaux

Messagepar Scrooge » Mer 4 Jan 2006 18:49

Pour continuer dans les nouvelles technologies, Disney a décidé de mettre du contenu vidéo sur l'itune d'apple:

[center]Walt Disney : plus de contenus pour l'iTunes d'Apple
04/01/2006 - 07h52
[/center]

(Boursier.com) - Walt Disney, l'un des premiers Groupes à s'allier à Apple afin de fournir des contenus vidéos sur son service iTunes, vient d'annoncer ce mardi la disponibilité de nouvelles offres BCS Bowl Games d'ABC Sports, ESPN Sports et de contenus de divertissements et jeux de Disney ABC Television Group et Walt Disney Feature Animation.

Autant de contenus vidéos mis à disposition sur le services iTunes par ESPN, ABC Sports, ABC Entertainment et Touchstone Television, ABC Family, ABC News, Buena Vista Television, Disney Channel, SOAPnet, ainsi que Walt Disney Feature Animation.

ESPN et ABC Sports sont donc les premiers à offrir des programmes sportifs sur l'iTunes Music Store d'Apple Computer, souligne Walt Disney, fier d'apporter aux fans ses contenus dans ce domaine. En fin de mois, ESPN rendra disponibles des contenus additionnels, interviews et programmes de divertissement.


trouvé ici: http://www.boursier.com/vals/US/news.asp?id=167609 mais de nombreux sites américains reprennent l'info.

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Messagepar Doofy87 » Mer 4 Jan 2006 19:13

Tout cela s'ajoute aux séries Disney, dont les épisodes sont disponibles le lendemain de leurs diffusion US. C'est bien beau mais pour le moment en France, mis à part quelques clips, rien de bien transcendant n'est proposé sur le Music Store d'Itunes. A quand un service de qualité et réactif comme chez les américains ?
De l'amour à semer, de la paix à recolter

http://doofy87.skyblog.com
Doofy87
DisneyFan
DisneyFan
 
Messages: 219
Inscription: Mer 23 Nov 2005 18:21
Localisation: Clichy (92)

Messagepar Scrooge » Jeu 19 Jan 2006 18:35

Pour continuer dans le developpement de nouveaux marchés en utilisant les nouvelles technologies, voici ce qu'on peut lire sur silicon.fr





iTunes ne satisfait pas Disney

The Walt Disney Co exprime sa déception sur iTunes et veut élargir la distribution de ses vidéos 'on demand'


La firme croit dans la VoD (video on demand) et entend profiter de la profusion de son offre de contenu, tirée de ses chaînes de télévision, pour en faire un business rentable.

Partenaire de Apple sur iTunes, Disney a vendu depuis le lancement de la partie vidéo de la plate-forme associée à l'iPod 1,5 million de vidéos téléchargées, en particulier des épisodes de séries TV à grand succès comme 'Lost' ou 'Desperate Housewives'.

Mais ce qui s'affiche comme les prémices d'un succès pour Apple et certaines analystes, est source de déceptions pour le père de Mickey. Disney voit grand, plus grand en tout cas que ce que peut lui apporter iTunes.

Tom Staggs, le directeur financier du groupe, a clairement indiqué au Hollywood Reporter que l'initiative iTunes "n'a pas été un moteur géant en termes de résultats (mais) un important catalyseur vers l'évolution du business".

Et de définir les ambitions de Disney sur la syndication de programmes TV comme 'Lost' ou 'Desperate Housewives' : 1 milliard de dollars de profits durant les 5 prochaines années !

Pour arriver à ses fins, Tom Staggs a redéfini la stratégie 'plates-formes agnostiques ' du groupe : les autres compagnies du 'on demand' vont distribuer une partie de notre contenu dans un futur proche".

Disney rappelle que la VoD commence à faire ses preuves, qu'à ce titre l'expérience iTunes valide le téléchargement payant de vidéo, mais qu'Apple n'est et ne sera pas le seul acteur de ce marché.

Par son discours, Disney apporte en revanche une nouvelle dimension à l'approche de ce marché, celle de la syndication, c'est-à-dire le modèle de l'affiliation, la rémunération des sites qui pourront servir de relais aux offres (lire nos articles).

Pourrait donc devenir partenaire de Disney toute plate-forme qui fournira "une expérience client de qualité et respectera la protection de la propriété intellectuelle'. Après les liens publicitaires Google Adsense qui fleurissent sur les sites à la recherche de compléments de rémunération, verrons-nous bientôt des liens Disney Video rémunérés pour télécharger sur les sites Web ?


Peut-etre arriverons nous bientôt vers une offre plus élargie qui pourra proposer des contenus dans divers pays ainsi que le souhaite Doofy87 ?

$crooge Mac Duck
Modérateur de Disney Magic Interactive
Un souci sur le forum ? Contactez-moi ou un autre membre de l'équipe de DMI.


Image
Avatar de l’utilisateur
Scrooge
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 24921
Images: 6
Inscription: Mar 1 Mar 2005 20:35
Localisation: Paris

Suivante

Retourner vers Les sociétés Disney

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité